Association Fran�ois Guiguet

Quelques expositions à voir

Exposition universelle de Paris 1900 : l'Auvergne-Rhône-Alpes montrée au monde

du 22/10/2022 au 12/02/2023
Musée / Lieu : Musée Paul Dini

D’avril à novembre 1900, Paris accueille sa cinquième Exposition universelle. Durant sept mois, 51 millions de visiteurs déambulent au travers des 112 hectares qu’occupe l’Exposition. L’exposition d’aujourd’hui au musée municipal Paul-Dini souhaite témoigner de l’implication des acteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, tant artistiques qu’industriels, qui ont assuré le succès de la représentation régionale. Ils exposent non seulement dans le domaine des beaux-arts – peintures, gravures, sculptures –, mais aussi au niveau décoratif ou industriel – soierie et rubanerie, armes et cycles, horlogerie, orfèvrerie, vitrail, instruments de musique, sans oublier la photographie et le cinéma.

L’exposition présente les acteurs récompensés, dont certains sont représentés dans la collection du musée. Sont exposées environ 160 œuvres, sculptures, objets décoratifs, affiches, photographies, films, avec des prêts provenant de collections privées mais aussi de collections publiques, parmi lesquelles le musée d’Orsay, le Petit-Palais à Paris, la Cinémathèque française-musée du cinéma, le musée national de la musique, l’Institut Lumière, les musées de Lyon, Grenoble, Amiens…

Il s’agit de la première exposition consacrée à la représentativité du territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes à l’Exposition Universelle de Paris 1900.

Deux oeuvres de François Guiguet seront exposées : les "Femmes sur la place" du Musée de Grenoble et "Jeune fille au crochet" du Musée d'Orsay.

 

De la nature : carte blanche à 4 artistes contemporains sur la question du rapport de l'humain à la nature

du 22/10/2022 au 19/03/2023
Musée / Lieu : Musée de Grenoble

Le musée de Grenoble invite quatre plasticiens de renommée internationale pour qui la question du rapport de l’humain à la nature est essentielle.

Ces artistes, Philippe Cognée, Cristina Iglesias, Wolfgang Laib et Giuseppe Penone, qui furent au demeurant déjà présentés à Grenoble, proviennent d’horizons très différents et permettront, grâce à leurs propositions plastiques inédites, d’éclairer sous des aspects résolument originaux et singuliers cette relation.

Ainsi pour Philippe Cognée, seul peintre de la sélection, le paysage apparaît dans son œuvre en contrepoint de ses vues urbaines qui l’ont fait connaître, comme l’expression d’un chaos ordonné, à la fois lieu originel et vital en même temps que sauvage et menaçant. Pour Cristina Iglesias, la nature se manifeste sous l’aspect de « motifs décoratifs » qui subvertissent les formes architecturales qu’elle édifie, posant à nouveau avec ironie et sensualité la question du rapport entre nature et culture. Avec Wolfgang Laib, la relation à la nature s’inscrit dans une démarche d’ordre spirituel où l’œuvre d’art devient offrande à la vie et à la Création. Enfin, Giuseppe Penone, dans un rapport fusionnel avec les éléments, révèle les énergies qui traversent l’être humain et l’unissent de manière consubstantielle à son milieu d’origine, la nature.

A la recherche des hiéroglyphes oubliés : Jean-François Champollion /François Artaud

du 01/10/2022 au 03/12/2022
Musée / Lieu : Musée des Beaux Arts de Lyon

Le musée s’associe à la célébration du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion, en 1822, à travers la relation scientifique et amicale qu’entretinrent pendant plus de vingt ans le premier directeur du musée de Lyon, François Artaud (1767-1838), et Jean-François Champollion (1790-1832).

À une époque où les inscriptions hiéroglyphiques étaient peu nombreuses dans les collections, Artaud s’employa à fournir des textes originaux à Champollion, source indispensable à la compréhension de l’écriture des anciens Égyptiens. Il joua également un rôle important dans ses contacts avec le milieu des collectionneurs et des grands marchands d’antiquités égyptiennes, notamment le célèbre Bernardino Drovetti.

L’exposition présente le rôle d’Artaud tout au long de la vie de Jean-François Champollion et met l’accent sur l’importance de l’Égypte antique à Lyon dès le XVIIe siècle.

Trésors d'une collection privée : 1950-1990

du 23/07/2022 au 13/11/2022
Musée / Lieu : Maison Ravier

Dernière partie de l'exposition des oeuvres d'un collectionneur privé à la Maison Ravier.

Après les années de guerre, quelques anciens des Beaux-Arts de Lyon entendent conserver un esprit d'indépendance en prétendant n'appartenir à aucune école : le sanzisme est né.

La Modernité suppose aussi une rupture avec la peinture de chevalet et la figuration. Cette dernière partie propose aussi d'envisager les diverses voies empruntées par des expressions abstraites.

Par ailleurs, d'autres artistes partagent les mêmes qualités d'invention en utilisant toutes sortes de matériaux et de matières : leurs créations sont dans la droite ligne de l'Art Brut, d'autes expriment un univers proche de l'Art Naïf.

En raison de la diversité des oeuvres présentées, cette exposition est très largement consacrée aux artistes indépendants qui constituent la deuxième moitié du XXe siècle.

Les Voyages extraordinaires de Monsieur B.

du 03/07/2022 au 31/12/2022
Musée / Lieu : Musée Hector Berlioz

L’exposition temporaire du Musée Hector-Berlioz vous plonge dans l'histoire des transports et des avancées techniques du XIXe siècle et vous fait revivre les nombreux voyages du compositeur et chef d’orchestre.

Le temps recomposé

du 07/03/2022 au 11/12/2022
Musée / Lieu : Musée de Saint-Antoine l'Abbaye

Le musée conserve de nombreuses œuvres d’artistes du XXe siècle issues pour partie de la collection de Jean Vinay (Volti, Mainssieux, Cocteau, Foujita, Savin, Lorjou, Desnoyer). Amitié fidèle ou admiration particulière, elles reflètent le goût d’un peintre, témoin de son temps. De son séjour en Afrique du Nord à Montmartre, ce sont autant d’inédits révélés pour la première fois aux côtés des œuvres de Jean Vinay pour un dialogue ininterrompu.

Au fil des rencontres, des expositions et des Salons, Jean Vinay reçoit des mains de ses amis et maîtres des témoignages de leurs affinités artistiques. Une collection se constitue de fait pour l’artiste dauphinois qui conserve ces oeuvres dans son atelier et que sa veuve, Renée Vinay, confiera ensuite au Département de l’Isère. Oeuvres originales, lithographies et affiches sont ainsi confrontées aux oeuvres de Jean Vinay. Des échos sensibles se font jour dévoilant une multiplicité d’approches et un éclectisme lumineux et permettent de découvrir ou redécouvrir des itinéraires artistiques souvent méconnus.

François Guiguet : scènes intimistes à Corbelin

du 19/05/2021 au 14/11/2021
Musée / Lieu : Maison Ravier

 

Réalisée dans le cadre du 30ème anniversaire de l'association François Guiguet, cette exposition est centrée sur les oeuvres réalisées à Corbelin par le célèbre portraitiste. Il aimait saisir la vie des humbles et ses sujets d'inspiration sont des scènes de la vie quotidienne, des artisans au travail, des enfants. Dans la maison natale où il revient toujours, ses neveux et nièces posent pour lui et retiennent l'attention par leur expressivité. Il les croque avec tendresse et réalisme. Peintre intimiste, il a su transcrire au-delà d'une attitude, d'un geste, une âme qui révèle son talent de dessinateur et sa sensibilité.


Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.


Association loi 1901 François Guiguet - Tous droits réservés - 2008 - Crédits : F.K Creations